Participer au culte dans les maisons de Dieu

temple

Durant les premières années du Rétablissement de l’évangile, le Seigneur instruisit les Saints des Derniers Jours d’établir « une maison de Dieu » (Doctrine et Alliances 88:119) dans laquelle les ordonnances sacrées requises pour le salut pourraient être accomplies afin de préparer le monde pour la Seconde Venue de Jésus-Christ.

Ces premiers Saints furent déterminés de suivre ce conseil et de construire un temple de Dieu, d’abord à Kirkland, et ensuite à Nauvoo. Ces temples devinrent les centres à la fois physiques et spirituels de vivre l’Évangile et centré sur l’Évangile. Ils devinrent des endroits où les Saints pouvaient tourner avec espoir et détermination, sachant au fond que les sacrifices qu’ils eurent faits ne furent pas en vain.  Ce furent des endroits où ils pouvaient se sentir en sécurité - spirituellement - des querelles qu’ils vécurent constamment.

Apprendre à aimer le Temple

Washington D.C. Temple

Quand j’étais jeune, je me souviens des visites au temple en 1976 avec ma famille. Mes parents, qui étaient de nouveaux convertis, avaient appris qu’un nouveau temple avait été construit à Washington, D.C. Ils se sont préparés avec impatience - financièrement et spirituellement - pour le voyage de deux jours, de l’Île-du-Prince-Édouard. Ils allaient être scellés d’abord comme mari et femme, ensuite à leur jeune famille en croissance, pour le temps et pour l’éternité. Pendant que nous roulons sur le périphérique autour de Washington jusqu’à Maryland, notre famille était tout d’un coup émerveillée de voir apparaître le phare - les flèches du temple qui brillaient avec ardeur. Je me rappelle avoir mémorisé les versets de mon cantique préféré en Primaire Oh, j’aime voir le temple (Recueil de Chants pour les enfants, 99), et j’attendais patiemment le jour où j’aurais le droit d’entrer de nouveau dans le temple. Le temple était le centre de notre vie centrée sur le Christ.

Pendant de futurs voyages à ce temple, les membres de notre famille ont participé à un jeu, à savoir qui serait le premier à voir apparaître ces flèches majestueuses. Il s’agit d’une habitude que je continue au cours de ma vie, personnellement et avec ma famille.

Quand je suis arrivé à Utah pour assister au centre de formation des missionnaires comme jeune homme, je regardais attentivement l’horizon à la recherche des flèches du temple de Salt Lake City. Pendant ma formation au centre de formation des missionnaires, j’ai retrouvé de la paix en regardant Moroni penché sur la flèche du temple de Provo à quelques minutes de marche seulement (c’est un concept qui m’était bien inconnu à l’époque). Aujourd’hui, avec ma propre famille, nous essayons chacun d’être le premier à identifier Moroni apparaître au-dessus des arbres et des immeubles qui entourent le temple d’Halifax, en Nouvelle-Écosse pendant nos voyages au temple. Il s’agit d’un petit déplacement de 3,5 heures en voiture pour nous. Des voyages en famille à destination de Palmyra, Montréal et de Boston n’étaient plus complètes sans une visite aux terrains du temple - même si le temple était fermé - tout simplement parce que nous voulions nous imprégner de l’atmosphère spirituel que nous ressentons seulement au temple.

Halifax Nova Scotia Temple

Nous aimons notre temple à Halifax ; chaque membre de notre famille l’a visité à plusieurs reprises. Mon fils de 9 ans nous accompagne lors de notre voyage de sept heures (aller-retour) pour y passer du temps dans le foyer et y témoigner les ressentiments du temple, pendant que ses frères et sœurs servent au baptistère.

Faire de notre foyer une maison du Seigneur

Malheureusement, la pandémie de COVID-19 nous empêche de visiter le temple en famille, et nous ressentons tous le chacun un véritable vide dans notre vie depuis. Nous avons alors accepté l’invitation du roi Benjamin de « dress[er] leurs tentes autour du temple, chaque homme ayant la porte de sa tente tournée vers le temple » (Mosiah 2:6). Nous avons spirituellement orienté notre foyer vers le temple.

Mais, est-ce que nous pouvons témoignons ce dynamisme et enthousiasme spirituel dans nos foyers? Dans l’affirmative, le faisons-nous? Il est difficile d’affirmer qu’après un long voyage, il n’y a rien de mieux que d’arriver chez soi. Est-ce que nous éprouvons ces sentiments-là de jour en jour?

L’un des principes soulignés dans les « Idées pour l’étude des Écritures en famille et la soirée au foyer » du manuel Idées numéro du 9 au 15 août 2021 du manuel Viens et suis-moi – Pour les personnes et les familles : Doctrine et Alliances 2021 consiste à considérer comment nous pouvons faire de notre maison un centre semblable à celle qui est décrite dans Doctrine et Alliances 88:119 : « Organisez-vous, préparez tout ce qui est nécessaire, et établissez une maison qui sera une maison de prière, une maison de jeûne, une maison de foi, une maison de connaissance, une maison de gloire, une maison d’ordre, une maison de Dieu ». 

Nos enfants ne devraient pas voyager - parfois de longues distances - pour éprouver les mêmes émotions que nous témoignons lorsque nous visitons les temples. Ils devraient pouvoir éprouver les sentiments du temple tous les jours dans leur propre sanctuaire sacré, c'est-à-dire leur maison.

Elder Gary E. Stevenson nous apprend qu’ « une relation sacrée [existe] entre le temple et le foyer. Nous pouvons non seulement tourner la porte de notre foyer vers le temple, la « Maison du Seigneur », mais aussi faire de notre foyer une « maison du Seigneur ». Il nous encourage de faire un tour virtuel de notre foyer, avec les yeux spirituels, du moment où nous franchissons la porte d'entrée. « Que voyez-vous et que ressentez-vous ? Est-ce un endroit de paix, d’amour et un refuge contre le monde, comme l’est le temple ? Il suggère que nous devons y voir la propreté et l’ordre, des images édifiantes, y compris des images convenables du temple et du Sauveur. Nous devons y voir une propice à la prière personnelle. Nous devons retrouver les Écritures « dans une pièce où les membres de la famille peuvent étudier, prier et s’instruire ensemble » (Foyers sacrés, temples sacrés,, Liahona, mai 2009).

family study

Établir les sanctuaires de foi

Il y a de nombreuses manières de faire de notre maison un sanctuaire et une maison de Dieu. Dans notre famille, nous réservons du temps tous les matins pour faire des lectures du manuel Viens et suis-moi et du Livre de Mormon. Puisque nous avons trois adolescents chez nous, il y a des journées où l’un ou plusieurs d’entre eux sont absents ;  c’est correct! Chaque matin avant de quitter pour l’école et pour le travail, nous nous agenouillons ensemble en famille et nous prions pour chaque membre de la famille et pour d’autres personnes. Puis, avant de nous coucher le soir, nous nous réunissons de nouveau pour lire des histoires de la Bible et pour finir notre journée par la prière. Il est vrai que nous ne sommes pas toujours parfaits, mais notre cohérence en a fait une habitude - nous faisons de notre mieux. Nous faisons également des efforts particuliers de manger ensemble ; nous participons à une discussion de table à la fois vivante et énergétique, et tous les membres de la famille y contribuent. L’une des traditions dans notre famille consiste à demander à chaque membre « Quelle était la meilleure partie de ta journée? » Cette question encourage beaucoup de conversation et même des rires. Nous sommes loin d’une famille parfaite, mais nous nous efforçons de faire notre mieux. Ces petites étapes ont produit de grands résultats dans notre famille.

Elder Stevenson nous conseille de considérer la musique que nous écoutons et les divertissements que nous voyons (voir Foyers sacrés, temples sacrés). Nos activités ne devraient pas offenser l’Esprit. Nous devons avoir le courage de faire de bons choix. Qu’il existe des preuves de vivre l’Évangile dans nos foyers.

Les parents doivent à tout prix devenir des exemples de droiture pour les enfants. Nous devons suivre l'exemple de Jésus et sa manière à traiter les autres : de gentillesse, de douceur, d’amour pur et de bonté (voir Doctrine et Alliances 121:41-44).

Jesus with children

Quand nous visitons le temple, la façon dont nous nous sentons est due en partie à la manière dont nous sommes traités ; nous nous sentons spécial au temple. Les membres de notre famille devraient tous ressentir ce même amour et acceptation chez eux, mais à maintes reprises. Le foyer devrait être un lieu où nous nous sentons en sécurité, où nous ne sommes pas intimidés, jugés ou condamnés. Nos pratiques parentales doivent être faites avec amour et avec patience, et non pas avec reproche ou avec force. Un foyer d’apprentissage est créé autant par l’étude que par l’observation. Nous ne pouvons pas nous attendre à ce que les enfants suivent l'exemple du Seigneur si nous, les parents, leur refusons le même traitement.

Président Russell M. Nelson nous promet que « si vous travaillez diligemment à transformer votre foyer en centre d’apprentissage de l’Évangile, [...] et l’influence de l’adversaire dans votre vie et votre foyer diminuera (Devenir des saints des derniers jours exemplaires, Liahona, novembre 2018). Nous nous tenons à cette promesse dans notre foyer, en tant que parents qu’unité familiale. Nous nous efforçons de créer un sanctuaire pour notre famille - pour leurs amis et pour notre famille élargie - afin que le Saint-Esprit et les sentiments ressentis au temple soient tellement familiers qu’ils se tourneront au foyer avec le même enthousiasme et anticipation tout le long de leur vie. Y sommes-nous? Mais, non. Nous sommes loin d’être parfaits et nous commettons beaucoup d’erreurs. Mais, nous nous efforçons de faire notre mieux.

family
La famille MacKay

Lorsque vous étudiez le manuel Viens et suis-moi – Pour les personnes et les familles cette semaine, réfléchissez sur les manières dont vous pouvez rénover votre maison pour en faire une maison de Dieu. Il n'existe pas de subventions gouvernementales pour ces rénovations, mais les subventions éternelles en vaudraient la peine.