Grandir dans la connaissance de la vérité

    Family Prayer

    Ces derniers mois en isolement en raison de la pandémie du COVID-19 sont à l’origine des expériences qui sont difficiles à décrire et se sont avérés difficiles pour tout le monde. Certaines personnes ont éprouvé des difficultés financières parce qu’elles ont perdu leur emploi. D’autres ont connu des problèmes émotionnels sans possibilité de se réunir avec des amis et des membres de la famille, surtout pendant les périodes de fête et parfois même le décès de leurs proches. Il y en a même qui ont bien apprécié l’opportunité de se mettre en mode d’hibernation. La plupart d’entre nous, par contre, avons eu l’occasion de prendre la vie au ralenti. J’espère que nous avons pu profiter de l’occasion pour réfléchir sur des choses qui nous tiennent à cœur.

    Toutes les semaines (ou presque), notre famille s’est réunie chez nous le dimanche pour accueillir notre propre réunion de la Sainte-Cène. Lorsque nous avons participé au culte chez nous, nous avons réfléchi sur la bénédiction d’avoir un prophète vivant qui nous guide et nous prépare tout le long de cette expérience. Pendant la Conférence générale d’octobre 2018, Président Russell M. Nelson a prononcé l’annonce suivante : « Le temps est venu pour une Église centrée sur le foyer, soutenue par ce qui se déroule dans les bâtiments de nos branches, de nos paroisses et de nos pieux. […]. Depuis de nombreuses années, les dirigeants de l’Église travaillent à un programme d’étude destiné à fortifier les personnes et les familles grâce à un plan centré sur le foyer et soutenu par l’Église pour apprendre la doctrine, fortifier la foi et encourager la pratique religieuse personnelle ». (Remarques préliminaires, Conférence générale, octobre 2018).

    Se réjouir des réunions spirituelles

    Lorsque notre famille se préparait à enseigner la leçon prescrite dans « Idées pour l’étude personnelle des écritures » pour la semaine du 22 au 28 juin 2020 du manuel Viens et suis-moi - Pour les personnes et les familles : Livre de Mormon, une leçon qui portait sur les expériences des fils de Mosiah racontées dans les chapitres 17–22 d’Alma, les premiers versets m’ont profondément marquée : « Or […] Alma se réjouit extrêmement de voir ses frères ; et ce qui ajouta encore à sa joie, c’est qu’ils étaient toujours ses frères dans le Seigneur ; oui, et ils étaient devenus forts dans la connaissance de la vérité, car ils étaient des hommes d’une saine intelligence et ils avaient sondé diligemment les Écritures afin de connaître la parole de Dieu. Mais ce n’est pas tout : ils s’étaient beaucoup livrés à la prière et au jeûne ; c’est pourquoi ils avaient l’esprit de prophétie, et l’esprit de révélation, et lorsqu’ils enseignaient, ils enseignaient avec une puissance et une autorité venant de Dieu ». (Alma 17:2-3).

    Sons of Mosiah

    Ces versets nous encouragent à anticiper notre retour aux réunions de l’église. Nous attendons patiemment revoir les membres de notre paroisse et découvrir qu’ils sont toujours nos frères et sœurs dans le Seigneur. Nous avons hâte d’apprendre des leçons les uns des autres lorsque nous partagerons les expériences que nous avons témoignées dans notre foyer lorsque nous avons été séparés des membres de l’église.

    Se souvenir des expériences missionnaires

    baptism

    Il importe peu ce qui nous sépare de nos frères et sœurs ; cela pourrait être une pandémie, le temps ou même la distance. Je me rappelle une expérience que j’ai eue lorsque j’étais missionnaire aux Philippines. J’ai eu de nombreuses expériences incroyables à enseigner et à aimer le peuple de la région. Les membres ont beaucoup aimé travailler avec nous et nous introduire à leurs amis et leurs familles.

    Un jour, nous avons fait la connaissance d’un jeune homme qui nous avait invités à enseigner son frère et sa sœur. J’étais particulièrement honorée qu’il avait assez de confiance en nous pour les enseigner. Lorsque nous avons visité leur foyer, je savais qu’il avait préparé son frère et sa sœur par son propre exemple. J’ai adoré nos leçons et l’occasion de les aider à savoir que leur Père céleste les aimait et qu’il avait préparé un plan pour eux.

    L’un des meilleurs cadeaux d’anniversaire que j’ai jamais reçu était l’occasion de participer au baptême de Gay Marie et de Nhat Nhat qui étaient tous les deux entourés des membres de la paroisse que les aimaient et qui étaient préparés à les fortifier tout le long de leur chemin vers leur Père céleste.

    baptism

    Comme missionnaire, j’ai prié pour chacune des personnes que j’ai enseignées. J’ai prié qu’elles garderaient un témoignage fort en Jésus-Christ et qu’ils resteraient forts dans l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Je sais qu’elles ne resteraient pas toutes fortes dans l’évangile, mais j’ai continué à prier pour elles quand même.

    Réunions virtuelles mondiales

    L’une des meilleures choses que j’aime sur Facebook est la possibilité de me connecter avec des gens de ma mission. Gravées au fond de mon cœur sont les personnes que je peux toujours contacter, surtout lorsque j’aperçois qu’elles sont toujours actives dans l’évangile. Ces relations virtuelles réduisent la distance géographique entre nous un tout petit peu. 

    Il y a quelques années, j’ai navigué mon flux et je suis tombée sur une photo de Gay Marie avec Sœur Jean B. Bingham, la première conseillère de la présidence générale de la Primaire à cette époque-là et maintenant la 17e Présidente générale de la Société de Secours.

    faithful

    J’étais envahie de joie quand j’ai appris que Gay Marie est toujours active dans l’église et qu’elle a partagé son témoignage avec ceux autour d’elle. Cette photo m’a accordé tant de joie, un peu comme Alma avait témoigné lorsqu’il avait rencontré les fils de Mosiah après avoir été auparavant séparés. Quel que soit l’élément qui nous isole de ceux et celles que nous aimons, nous pouvons apprendre de l’exemple d’Alma et des fils de Mosiah. Lorsque nous continuons dans la prière et le jeûne, nous deviendrons d’autant plus solides dans l’évangile de Jésus-Christ. Une fois que nous serons réunis avec nos proches, nous témoignerons une joie extrêmement grande et nous réjouirons extrêmement.

    Continuer à suivre Christ et réjouir en Lui

    Pour notre famille, la distanciation sociale en vigueur depuis la pandémie nous a présenté l’opportunité de réfléchir sur la manière dont nous pouvons faire du dimanche une journée unique, une journée qui se distingue de tous les autres jours de la semaine. C’est tout un défi, surtout quand nous sommes tous ensemble tout le temps. Mais, lorsque nous avons discuté de ce que nous pouvions faire, l’Esprit a béni notre foyer et nous a donné l’opportunité d’apprécier tout le progrès que nous avons fait dans notre famille depuis l’introduction des ressources présentées dans Viens et suis-moi. Nous avons été préparés pour cette période d’isolement, et nous nous préparons pour tout ce qui pourrait nous arriver dans l’avenir. Prenez le temps de prier ensemble. Jeûnez ensemble. Grandissez ensemble. Ce sont là les principes qui nous permettront de réjouir une fois que nous nous retrouverons ensemble.