Mon âme est affamée et aspire à des réponses

young woman praying

Hélaman nous enseigne qu’ « il y [a] un Dieu juste et que quiconque ne dout[e] pas ser[a] préservé par son pouvoir merveilleux ». (Alma 57:26 ; italique ajouté). Toute personne de toute époque a subi des épreuves. Nous subissons tous et chacun des épreuves qui nous sont uniques qui nous permettent de devenir les personnes que nous sommes aujourd’hui et celles que nous deviendrons. La manière dont nous, les membres de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, répondons à nos défis influence nos relations avec Dieu et avec Son Esprit. Je crois de tout mon cœur que le Seigneur entend les humbles prières de notre cœur. 

Warriors

L’une des idées principales prescrites dans « Idées pour l’étude personnelle des écritures » pour la semaine du 10 au 16 août 2020 du manuel Viens et suis-moi - Pour les personnes et les familles : Livre de Mormon est la suivante : « Lorsque j’exerce ma foi en Dieu, il me bénit de son pouvoir merveilleux ».

Même quand nous devons faire face à des fardeaux, nous pouvons choisir de faire de notre mieux d’en affronter. Nous avons le droit d’éprouver du chagrin et d’exprimer d’autres émotions pendant les périodes difficiles, mais si nous laissons ces émotions nous accabler, elles peuvent nous détruire.

Implorer le Seigneur pour le réconfort qu’il vous faut pour continuer

J’ai eu une épreuve dans ma vie il y a plusieurs années quand j’ai été diagnostiquée comme ayant l’endométriose, une condition qui nuit à la fertilité et qui pourrait immobiliser un corps autrement en bonne santé. J’ai perdu beaucoup de mes forces physiques et j’ai éprouvé beaucoup de douleur, de fatigue et d’autres difficultés, grâce à cette condition médicale. J’ai également éprouvé du chagrin parce qu’il y avait une forte possibilité que je n’aurais plus d’enfants naturellement et je me demandais si j’aurais jamais la possibilité de me marier un jour.  

En exerçant la foi que Dieu entendra et répondra aux supplications de mon cœur, j’ai suivi l’exemple d’Énos lorsqu’il dit : « Et mon âme était affamée ; et je m’agenouillai devant mon Créateur et je criai vers lui en une prière et une supplication ferventes pour mon âme […]. » (Énos 1:4).

man praying

Après autant de « prière et de supplication », j’avais eu l’impression que je devais visiter le temple de Calgary en octobre 2018. J’ai décidé d’y passer toute une fin de semaine. Pendant que j’étais dans le temple de Calgary, j’ai participé aux ordonnances pour d’autres personnes et visité plusieurs personnes qui m’ont écoutée et m’ont donné du réconfort.

Lorsque je quittais le temple, j’ai conversé avec un ouvrier du temple qui m’a écoutée lorsque j’ai versé des larmes en vidant mon âme. Avec gentillesse, il m’a donné un conseil important quand il m’a dit que souvent, des femmes se sentent coupables de beaucoup de choses dont elles ne sont pas responsables et que je dois absolument laisser aller ces sentiments et les oublier à jamais. Cette visite au temple n’a pas éliminé mes afflictions, mais a certainement augmenté ma foi, me permettant de continuer et d’accepter mes épreuves en matière de santé.

Calgary Alberta temple

Ma mère m’avait demandé : « Crois-tu que tu ne pourras être guérie? ». J’ai reçu de nombreuses bénédictions de la prêtrise, mais aucune de ces bénédictions ne m’a promise que je sois guérie. J’ai eu la promesse que j’aurais la capacité de faire ce qui était nécessaire pour faire ce que j’avais à faire et que je recevrais des bénédictions que le Seigneur m’avait réservées. Mais, je n’ai pas été guérie de cette épreuve. Par contre, on m’a rassurée et m’a réconfortée avec la nouvelle que l’Esprit du Seigneur m’aiderait, me donnerait du réconfort et me guiderait. J’espère que lorsque j’exerce encore de la patience, que j’ai de la compassion pour moi-même et que j’accepterais les choses telles qu’elles sont, je serais de bonne humeur et que je ferais ce que je pourrais pour aider les autres.

woman
Heather L. Cameron

Redéfinir le dessin du Christ pour moi

Perdre un corps physique qui fonctionne parfaitement bien est une perte qui ne doit pas forcément définir qui nous sommes et qui nous pouvons devenir. Sheri Dew, dans un discours prononcé lors d’une conférence générale répéta le conseil suivant d’Elder John A. Widtsoe. Dit-elle : « Les femmes qui, sans que cela soit leur faute, ne peuvent avoir elles-mêmes des enfants peuvent être mères par procuration ». (La prêtrise et le gouvernement de l’Église, comp. John A. Widtsoe (1939), 85; tiré de l’article : Ne sommes-nous pas toutes mères ?, Le Liahona, janvier 2002).

Primary class

Sister Dew continue d’expliquer que : « le rôle de mère n’est pas ce qui restait après que notre Père a accordé à ses fils l’ordination dans la prêtrise. C’était la dotation la plus exaltante qu’il pouvait faire à ses filles, le don sacré qui permettait aux femmes de jouer un rôle sans pareil afin d’aider ses enfants à garder leur deuxième état. […] Chacune d’entre nous doit avoir un comportement maternel pour quelqu’un, à commencer par ses propres enfants, mais en y ajoutant beaucoup d’autres. Chacune d’entre nous peut démontrer par ses paroles et par ses actes que l’œuvre des femmes du royaume de Dieu est magnifique et sacrée. Je le répète : Nous sommes toutes mères en Israël et nous avons pour appel d’aimer et d’aider à diriger la génération montante dans les voies dangereuses de la condition mortelle. ». (Ne sommes-nous pas toutes mères ?, Le Liahona, janvier 2002). Je suis bien inspirée et même transformée par les mots de Sœur Dew.

Je continue d’espérer que l’opportunité me sera présentée un jour pour me marier et pour avoir une famille. Le but d’être scellée pour le temps et pour toute l’éternité au temple est fermement grave sur mon cœur. En ce qui concerne l’idée d’être une mère, j’ai déjà eu des expériences qui ressemblent à celles des mères parce que j’ai servi à titre d’enseignante dans les classes de la Primaire et de la Maternelle. J’ai été mère à plusieurs enfants et j’espère être encore bénie avec des opportunités profondes d’être une mère. Je profite de toutes les possibilités dignes qui sont et seront placées devant moi.