Écoutez-le, et ne doutez pas!

    Sacred Grove

    Il s’agit d’une saison sans précédent causée par une pandémie mondiale.  Nous nous en souviendrons le reste de nos vies.  Les conséquences actuelles ont changé une grande partie de nos routines quotidiennes et hebdomadaires.  Nous sommes tous devenus familiers et même experts en matière de distanciation sociale.  Le virus a créé d’importants défis sanitaires et économiques.  Selon l’endroit où vous vivez, votre âge et votre situation, vous vivez la pandémie d’une manière unique et personnelle.  Bien que la courbe d’infection ait été aplatie, les problèmes économiques dureront très longtemps.

    President Russell M. Nelson

    C’est aussi la saison pour « l’entendre ».  Le président Russell M. Nelson a déclaré : « En tant que disciples de Jésus-Christ, nos efforts pour l’entendre doivent être encore plus intentionnels.  Il faut un effort conscient et constant pour remplir notre vie quotidienne de Ses  paroles, de Ses  enseignements et de Ses  vérités. » (President Russell M. Nelson Invites All to “Hear Him”, Church News April 5, 2020) *

    Au cours des six derniers mois, j’ai étudié les différents récits de la Première Vision.  Dans le cadre de cet effort, un verset particulier des Écritures a ressorti des pages de la Bible comme jamais auparavant : Je me réfère au verset d’Écriture dans Jacques 1 :5, qui fut le verset qui catalysa  Joseph à offrir sa prière dans ce que nous appelons maintenant le Bois Sacré, et qui conduisit à la Première Vision.

    Jacques 1:5  va comme suit : « Si quelqu’un d’entre vous manque de sagesse, qu’il la demande à Dieu, qui donne à tous simplement et sans reproche, et elle lui sera donnée. »

    Joseph Smith reading scripture

    À propos de ce verset, Joseph a écrit: « Jamais aucun passage de l’Écriture ne toucha le cœur de l’homme avec plus de puissance que celui-ci ne toucha alors le mien.  Il me sembla qu’il pénétrait avec une grande force dans toutes les fibres de mon cœur. »  (Joseph Smith, Histoire 1:12)

    Elder Mike Murray
    Elder Mike Murray

    Mon épiphanie personnelle m’est venu alors que j’étudiais les mots retrouvés dans le verset suivant de - Jacques 1:6 – qui dit : « Mais qu’il la demande avec foi, sans douter… . »

    Lorsque nous demandons à Dieu – lorsque nous prions avec sincérité de cœur – nous demandons toujours avec foi.  Mais cette foi ne peut avoir aucune échappatoire –- il ne peut y avoir d’hésitation.

    Qu’est-ce qu’hésiter signifie?  Cela signifie devenir instable.  Cela signifie avoir un doute dans la puissance de Dieu à entendre et à répondre aux prières.  Pas beaucoup de doute, mais peut-être juste un tout petit doute.

    Dans  Jacques 1:6, nous apprenons un principe essentiel à propos de l’interaction humaine avec le Divin.  Lorsque nous recherchons l’aide céleste, par la prière, le jeûne ou en mettant « de l’ardeur au travail du Seigneur », l’effort doit être fait avec une foi et une confiance totales en notre Père céleste et en Jésus-Christ.  Il ne peut y avoir aucune hésitation – sinon l’homme naturel ou la femme naturelle se faufilera dans notre tête et notre cœur et nous serons confronter avec le doute, l’incertitude et la peur.  Et si cette méthode ne nous confond pas, alors nous serons attaqués par l’orgueil, le scepticisme et même l’inimité envers Dieu et nos semblables.

    La leçon et le principe sont d’une grande importance – nous devons céder notre volonté à Dieu, sinon nous ne pourrons pas nous prévaloir des pouvoirs du ciel.  Le Sauveur lui-même enseigna cette leçon dans le jardin de Gethsémané, lorsque le contenu de la coupe dans laquelle il était appelé à boire est devenu imbuvable.  Il a dit : « Père, si tu voulais éloigner de moi cette coupe!  Toutefois, que ma volonté ne se fasse pas, mais la tienne. »  (Luc 22:42)

    Si nous voulons vraiment l’inspiration et des conseils, nous devons alors aligner notre volonté avec celle de notre Père céleste.  Cela nécessite une soumission et une repentance volontaires, et le sacrifice des choses mondaines qui définissent maintenant notre caractère et nos habitudes.  Elder Neal A. Maxwell  (1926-2004) a dit : « La soumission de notre volonté est en fait la seule chose personnelle que nous ayons à déposer sur l’autel de Dieu.  Toutes les autres choses que nous ‘donnons’ à Dieu, aussi louable que ce soit de notre part, ne sont que des choses qu’il nous a déjà données et il nous les a prêtées. »  (“Swallowed Up in the Will of the Father” Neal A. Maxwell, Ensign November 1995) *

    Si nous voulons « l’entendre », alors nous devons pratiquer l’éloignement social des germes séculaires et des virus de l’homme naturel qui nous assaillent si facilement.  Devons-nous rester à deux mètres des autres personnes, des médias (de toutes sortes) et des environnements qui dégradent et souillent la bonté de Dieu?  Et pouvons-nous métaphoriquement couvrir nos yeux et nos oreilles afin de ne pas voir ni entendre la crasse que crache des chœurs discordants du monde séculier?

    Pour créer une vie qui ne vacille pas, on commence par un fondement solide et inébranlable de la foi.  Les éléments constitutifs de ce type de foi comprennent une croyance vibrante en Dieu le Père, en son Fils Jésus-Christ et en leur plan pour l’humanité, tel qu’enseigné tout au long des Écritures modernes.  Et puis on prend cette croyance et ajoute une couche de confiance impénétrable – la confiance en Dieu et en son calendrier.  Confiant que le Christ est « descendu au-dessous de tout, en sorte qu’il a compris toutes choses, afin d’être en tout et à travers tout, la lumière de la vérité; laquelle vérité brille »  (Doctrine et Alliances 88:6-7).  Avec cet investissement dans la foi et la confiance, nous acquérons la connaissance spirituelle que Dieu le Père et Jésus-Christ ont « tout pouvoir ».  Et, à travers notre étude du Plan du Salut, nous obtenons un grand aperçu du but de la vie et des raisons des nombreux tests, épreuves et tentations qui surviennent tout au long de notre vie.

    Elder Henry B. Eyring

    C’est le fondement de la foi auquel le président Henry B. Eyring fait référence lorsqu’il dit : « Si le fondement de la foi n’est pas ancré dans nos cœurs, le pouvoir de perdurer s’effondrera »  (“A Focus on Faith”, Henry B. Eyring, New Era, May 2012)*.  Le monde dans lequel nous vivons est conçu pour nous tester jusqu’au point d’effondrement  – à moins que nous ayons développé une base solide de la foi.

    En lisant le reste du verset Jacques 1:6, puis en continuant avec les versets 7 et 8 , nous voyons plus clairement l’importance de bâtir une fondation de la foi ayant « aucun doute » : 

    « …car celui qui doute est semblable au flot de la mer, agité par le vent et poussé de côté et d’autre.  Qu’un tel homme ne s’imagine pas qu’il recevra quelque chose du Seigneur : c’est un homme irrésolu, inconstant dans toutes ses voies. »

    Ainsi, nous nous tournons vers le Seigneur, et nous nous tournons à nouveau vers Lui souvent, à la fois en paroles et en actions.  Cela devient notre modèle de vie quotidien que nous choisissons de suivre à chaque jour; celui qui  nécessite de l’autodiscipline et de l’engagement, généreusement soutenu par les alliances que nous avons prises dans le saint temple, qui ont changé nos vies et qui continuent de changer nos vies.

    Nous devenons motivés et inspirés par le potentiel de l’humanité tel que décrit dans les Écritures.  Car contrairement à toute autre dénomination chrétienne, dans l’Église du Nouveau Testament du Christ rétablie, nous savons que chacun des enfants de Dieu a le potentiel de devenir comme nos parents célestes.  Nous prenons à cœur cette vision extraordinaire du potentiel de l’homme et nous nous réjouissons des paroles du président Dallin H. Oaks : « Contrairement aux institutions du monde, qui nous apprennent à savoir quelque chose, l’Évangile de Jésus-Christ nous met au défi de devenir quelque chose. »  (“The Challenge to Become”, Dallin H. Oaks, Ensign November 2000)*

    Elder Dallin H. Oaks

    Lorsque nos vies sont ainsi dirigées, alimentées par notre propre libre arbitre et notre propre désir, nous l’entendrons!  Nous entendrons et ressentirons l’amour comme nul autre.  Nous ressentirons les prochaines étapes que nous devons prendre.  Nous voudrons en entendre davantage, étant conduit à nettoyer le vaisseau intérieur par le repentir quotidien.  Nous deviendrons la réponse à la prière d’une autre personne.  Et, contrairement aux processus normaux du vieillissement biologique, notre capacité à l’entendre plus clairement et plus fréquemment s’améliorera avec le temps.  On n’aura pas besoin d’aides auditives spirituelles!

    Prayer

    Bien que nous ayons peu de contrôle sur le virus COVID-19 qui fait des ravages à travers le monde, nous avons un contrôle complet sur notre capacité à entendre la voix du Seigneur.  Profitons de cette saison unique pour embrasser pleinement et mettre en action ces grandes paroles du président Russell M. Nelson (qui ont été partagées au début de cet article) : « En tant que disciples de Jésus-Christ, nos efforts pour l’entendre doivent être encore plus intentionnels.  Il faut un effort conscient et constant pour remplir notre vie quotidienne de Ses  paroles, de Ses  enseignements et de Ses  vérités. » (President Russell M. Nelson Invites All to “Hear Him”, Church News April 5, 2020)*

     

    *Pas disponible sur le site français de churchofjesuschrist.org