Christ nous commande d’édifier les faibles

Miracles

Lorsqu’il parla à Frederick G. Williams, qui fut appelé à titre de conseiller au prophète Joseph Smith, le Seigneur déclara : « Sois donc fidèle, remplis l’office que je t’ai désigné, va au secours des faibles, fortifie les mains languissantes et affermis les genoux qui chancellent » (Doctrine et Alliances 81:5).

Si nous appliquons les écritures à nous-mêmes, comme Néphi nous suggère de faire  (voir 1 Néphi 19:23), et si nous considérons le fait que le Seigneur déclare que « ce que je dis à l’un, je le dis à tous » (Doctrine et Alliances 82:5), cette injonction ne s’appliquerait-elle à nous tous aujourd’hui? Cette douce invitation de « secours des faibles, fortifie les mains languissantes et affermis les genoux qui chancellent » et particulièrement pertinente depuis la pandémie de COVID-19. Beaucoup d’entre nous sont faibles et souffrent des pertes : en certains cas, la perte des êtres chers, la perte de santé, la perte de mieux-être mental, la perte financière, la perte d’espoir, la perte de foi, et peut-être d’autres formes de perte.

Rétablissement du magasin du Seigneur 

Consecration
L’évêque Partridge est consacré, par Albin Veselka

Le Seigneur s’inquiète toujours des vulnérables qui en a autant perdu et qui sont dans le besoin. À une époque où des lois de l’état empêchaient aux veuves de bénéficier pleinement des droits relativement aux biens de leurs maris décédés, le Seigneur dirigea les frères de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours de veiller sur les femmes et les enfants qui avaient « perdu leur mari ou leur père » (Doctrine et Alliances 83:1). Cette révélation explique ensuite leur responsabilité d’utiliser le magasin du Seigneur pour aider les plus vulnérables de la société à notre époque, comme à cette époque-là. « Et le magasin sera entretenu par les consécrations de l’Église, et il sera pourvu aux besoins des veuves et des orphelins, aussi bien que des pauvres. Amen ». (Doctrine et Alliances 83:6).

Cette référence au magasin du Seigneur doit être prise en considération. Les premiers Saints des Derniers Jours eurent été commandés de consacrer leur argent, leurs biens, leurs marchandises et leurs terres à leur évêque pour aider les autres (voir Doctrine et Alliances 51:13; 57:8; 70:7; 72:10).

Souvent, nous voyons le magasin de l’évêque aujourd’hui comme un endroit où vont les pauvres pour chercher de quoi manger. Mais, le Seigneur a dit : « Et tout cela pour le profit de l’Église du Dieu vivant, afin que chacun fasse fructifier son talent, afin que chacun acquière d’autres talents, oui, même cent fois plus, à verser dans le magasin du Seigneur, pour devenir la propriété commune de l’Église entière » (Doctrine et Alliances 82:18). Alors, nous sommes commandés de contribuer plus que nos possessions matérielles; nous devons donner nos talents aussi.

Lorsque je me suis demandé, « Mais comment est-ce que je peux consacrer mes talents à l’Église et à l'œuvre du Seigneur? », j’ai tout de suite pensé à mes appels dans l’Église. En remplissant mes appels avec foi, je donne mon temps, mon énergie et mes talents de bonne foi à Jésus-Christ et à son Église rétablie. Mais est-ce suffisant, ça?

Apprendre à aimer nos voisins

Samaritan

Et dans le prochain verset, le Seigneur prononce ceci : « chacun cherchant l’intérêt de son prochain et faisant tout, l’œil fixé uniquement sur la gloire de Dieu » (Doctrine et Alliances 82:19). Ce verset précise que notre service externe doit viser notre prochain. Mais, qui est notre prochain? Nous pouvons tout de suite penser à nos voisins qui vivent physiquement dans nos quartiers, « qu’ils fussent hors de l’Église ou dans l’Église » (Alma 1:30). Mais, peut-être que nous devrions considérer la définition prescrite dans le Nouveau Testament que Jésus eut donné quand un docteur de la loi lui demanda « Et qui est mon prochain ? » Jésus choisit de répondre à la question en racontant le parabole du bon Samaritain qui apprit que nous devons servir avec miséricorde tous ceux dans le besoin, peu importe leur religion ou leur origine culturelle.

Je crois qu’il s’agit d’un des grands thèmes des sections 81-83 de Doctrine et Alliances  — nous œuvrons avec zèle pour servir les pauvres et les vulnérables dans nos communautés.

L’édification de Sion à travers le monde

Les dirigeants de l’Église en 1832 furent commandés d’être liés par une alliance : « pour administrer les affaires des pauvres » (Doctrine et Alliances 82:12). Cela suggère qu’il exista une relation causale entre l’idée de soigner les pauvres et l’établissement et l’épanouissement de Sion : « Car Sion doit croître en beauté et en sainteté ; ses frontières doivent être élargies, ses pieux doivent être fortifiés ; oui, en vérité, je vous le dis : Sion doit se lever et revêtir ses habits d’apparat » (Doctrine et Alliances 82:14). Est-ce que cela veut dire qu’en veillant avec conviction sur les pauvres et les vulnérables dans nos communautés (et non seulement les membres de l’Église), l’Église va prospérer, Sion va être rétabli et que les Temples vont être à capacité? Nous devons nous rappeler ce qui fut révélé à l’époque d’Énoch : « Et le Seigneur appela son peuple Sion, parce qu’il était d’un seul cœur et d’un seul esprit, et qu’il demeurait dans la justice ; et il n’y avait pas de pauvres en son sein » (Moïse 7:18).

zion

Ainsi, dans un monde post-COVID, nous devons accroître notre engagement pour mieux soigner les pauvres et les vulnérables dans nos communautés. Ce message correspond davantage avec le message de Président Nelson qui souligne l’importance du service (voir Remarques préliminaires, Le Liahona, novembre 2018), mais étend notre portée au‑delà des murs de notre chapelle dans  communauté et partout dans le monde. Comme membres de l’Église de Jésus-Christ rétablie, nous avons déjà fait des alliances de porter les fardeaux les uns des autres et de pleurer avec ceux qui pleurent (Mosiah 18:10-12). Par ailleurs, notre lien avec l’alliance abrahamique veut dire que nous sommes responsables de bénir « toutes les familles de la terre » (Abraham 2:11).

Aider sagement les autres, — Essayez JustServe

Dans la section 83, verset 3, le Seigneur déclara « Car on demandera beaucoup à qui l’on a beaucoup donné [...] » Doctrine et Alliances 82:3). Vous considérez-vous comme quelqu’un « à qui l’on a beaucoup donné? De quelles manières? On demandera alors beaucoup de vous et de moi, en ce qui concerne les soins de l’humanité. Mais comment est-ce que nous faisons cela? Pour trouver différentes manières de donner à d’autres dans notre communauté qui sont dans le besoin, considérons les suggestions qui suivent.

  • Payer des offrandes de jeûne généreuses.
  • Contribuer au fonds humanitaire de l’Église et à d’autres organismes de bienfaisance qui répondent aux besoins des populations vulnérables au pays et à l’étranger.
  • S’informer sur les besoins des populations vulnérables et militer en faveur de changements politiques et pratiques qui les soutiennent et les fortifient.
  • Parler à la personne qui est responsable de la banque alimentaire, abri ou soupe populaire local pour savoir les besoins qui ne sont pas satisfaits et ensuite, comment vous pouvez les aider.
  • Choisir une carrière qui vous permet d’aider directement ceux dans le besoin.
  • Faire du bénévolat aux organismes veillant à « secour[ir] des faibles, fortifi[er] les mains languissantes et afferm[jr] les genoux qui chancellent » (Doctrine et Alliances 81:5).
JustServe

Cela pourrait être énorme, voire accablant, pour certains. Le conseil du roi Benjamin semble bien adéquat pour gérer cette responsabilité, c’est-à-dire qu’il « n’est pas requis que l’homme coure plus vite qu’il n’a de force » (Mosiah 4:27). Cette instruction comprendrait également notre temps et nos ressources.

www.justserve.org figure parmi les ressources que l’Église a conçues pour les membres et pour ceux qui ne sont pas membres, leur permettant de trouver des possibilités de servir dans leur localité. Il s’agit d’un site Web organisé par l'Église qui contient des possibilités de servir dans la communauté. Les présidentes des Sociétés de Secours de pieu sont responsables de mobiliser des membres à se prévaloir de ces possibilités et d’autres possibilités de service communautaire. Est-ce que vous voulez trouver avec facilité des possibilités bénévoles de veiller sur les pauvres et les vulnérables dans votre communauté? Visitez https://www.justserve.org/?lang=fra!