L’évêque, le berger de notre âme

The Good Shepherd

En raison du nombre croissant de membres de l’Église de Jésus‑Christ des Saints des Derniers Jours, un des principaux offices de la prêtrise qui a été restauré est celui d’évêque. Le 4 février 1831, Edward Partridge a reçu cet appel (Doctrine et Alliances 41: en-tête), et Newel K. Whitney, quant à lui, a été appelé le 4 décembre 1831(Doctrine et Alliances 72: en-tête); ces deux appels ont été faits avant la deuxième année de l’établissement de l’Église. Lors de la conférence au cours de laquelle l’appel de Newel K. Whitney a été annoncé, le Seigneur a mis l’accent sur l’importance de cet appel : « […] il m’est opportun qu’un évêque soit désigné pour vous […] (Doctrine et Alliances 72:2).

À l’époque, il était impératif d’appeler des évêques, et c’est encore le cas aujourd’hui, car ils possèdent, par l’entremise de leur ordination à la prêtrise et de leur vie digne, le pouvoir de recevoir des révélations du Saint-Esprit pour les membres de leur paroisse. Lorsque les personnes et les familles « rendent compte de leur intendance à l’évêque » (Doctrine et Alliances 72:5), elles peuvent recevoir conseils et aide pour toutes sortes de préoccupations, de problèmes et de tribulations. Les évêques encourageront les membres à accroître leur compréhension des principes de l’Évangile, les aideront à prendre les mesures nécessaire au repentir et suggéreront des façons pour eux d’améliorer leurs capacités à résister aux tentations.

Come, Follow Me

Pour mieux comprendre et apprécier nos évêques, on nous invite, dans la partie « Idées pour l’étude des Écritures en famille et la soirée au foyer » du manuel Viens et Suis-moi pour la semaine du 28 juin au 4 juillet 2021, à réfléchir aux questions suivantes : « En quoi les évêques ont-ils été une bénédiction pour notre famille ? Qu’est-ce que notre évêque nous a demandé de faire et comment le soutenir ? » On suggère également de faire une carte en famille pour remercier notre évêque de son service.

Béni par les conseils et les directives d’un évêque

À une certaine période de ma vie, je ne me sentais plus digne d’aller au temple. Plutôt que d’ignorer simplement mes problèmes, j’ai pris rendez-vous avec mon évêque et j’ai offert de lui remettre ma recommandation pour le temple. Il a tout d’abord écouté attentivement pendant que je lui expliquais mes comportements problématiques et mes préoccupations. Ensuite, grâce à son discernement en tant que « […] juge ordinaire […] dans un pieu de Sion (Doctrine et Alliances107:74), l'évêque m’a remis ma recommandation et m’a encouragé à aller au temple plus souvent. En fait, il m’a même invité à faire la route avec lui lors du voyage au temple mensuel de la paroisse.

Cardston Alberta Temple

De plus, il m’a encouragé à écrire mon propre nom sur la liste pour les prières. C’était là une chose à laquelle je n’avais jamais pensé, et je crois fermement que les prières faites au temple m’ont aidé à résister à la tentation et ont renforcé mon témoignage. En suivant les conseils de mon évêque, j’ai appris une leçon enseignée par Elder Quentin L. Cook du Collège des douze apôtres : « Avec l’aide de leur évêque, la plupart des membres peuvent remplir toutes les conditions requises et justes en relativement peu de temps s’ils sont déterminés à se qualifier et à se repentir pleinement de leurs transgressions. Entre autres, nous devons être disposés à nous pardonner à nous-même et à ne pas nous concentrer sur nos imperfections ou nos péchés en pensant qu’ils nous empêchent à jamais d’entrer dans le temple sacré » (« Voyez-vous dans le temple », Liahona, mai 2016).

Je serai toujours reconnaissant pour les conseils et le soutien que j’ai reçus de mon évêque à cette époque de ma vie.

Bishop

Soutenir nos évêques

Les tâches particulières des évêques ont changé avec les années et continueront de changer. Lors de la conférence générale d’octobre 2019, le président Russell M. Nelson a annoncé ce qui suit : « Dans chaque paroisse, le bataillon des jeunes du Seigneur est dirigé par un évêque, serviteur dévoué de Dieu. Sa première responsabilité est de s’occuper des jeunes gens et des jeunes filles de sa paroisse. » (« Témoins, collèges de la Prêtrise d’Aaron et classes des Jeunes Filles », Liahona, novembre 2019).

Bishop

Elder Quentin L. Cook a quant à lui expliqué que ce changement organisationnel vise à : « […] permettre à nos évêques et autres dirigeants de se concentrer davantage sur les jeunes. Cette attention doit être d’une grande puissance spirituelle et les aider à devenir le bataillon que le président Nelson leur a demandé d’être. » (« Ajustements pour fortifier les jeunes », Liahona, novembre 2019).

Par ces changements récents, on invite les dirigeants du Collège de la Prêtrise de Melchisédek et de la Société de Secours ainsi que les membres de leur organisation à jouer de plus grands rôles pour communiquer avec leur groupe respectif et répondre à leurs besoins. En comprenant et en appuyant les évêques dans leurs principales responsabilités à l’égard des jeunes, nous serons inspirés pour trouver des moyens empreints d’amour afin d’aider chaque homme, femme et enfant à développer une plus grande foi en Jésus‑Christ.

Gratitude à l’égard des évêques

Je suis reconnaissant pour chaque évêque qui s’est soucié de moi dans ma vie. Les évêques se sont assurés que je reçoive une bénédiction d’enfant, que je sois baptisé, ordonné à la Prêtrise d’Aaron, que je reçoive un appel à servir une mission, que je sois ordonné à la Prêtrise de Melchisédek, que je reçoive mes dotations et que je puisse prendre les alliances du mariage avec mon épouse « pour le temps et pour toute l’éternité » (Doctrine et Alliances 132:18). Les évêques nous ont aidés, mon épouse et moi, afin que les principes de l’Évangile et les ordonnances de la prêtrise puissent bénir la vie de nos enfants. Maintenant que nous sommes des aînés, l’évêque s’assure que l’on répond à nos besoins spirituels et physiques.

Bishop
évêque Troy Anderson

Depuis que les réunions de Sainte-Cène ont été annulées en 2020-2021 en réponse aux restrictions relatives à la pandémie, l’évêque Troy Anderson a communiqué personnellement chaque semaine avec chaque membre par courriel, nous a téléphoné, nous a apporté de la documentation de l’Église à la maison et s’est assuré que l’on répondait à nos besoins. Son attention aimante ainsi que son aide nous ont donné de la force en ces temps difficiles, et nous avons de la #Gratitude (en anglais seulement) pour son service dévoué.

Christ—Le gardien de nos âmes

shepherd

C’est une grande bénédiction de vivre dans une dispensation pendant laquelle les évêques veillent au bien-être des membres de l’Église rétablie de Jésus‑Christ. Pendant son ministère terrestre, Jésus a personnellement organisé son Église et a inclus des évêques « pour le perfectionnement des saints en vue de l’œuvre du ministère […] jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu […] » (Éphésiens 4:12-13).

Le but divin des évêques est de nous aider à retourner « […] vers le pasteur et le gardien de [nos] âmes » (1 Pierre 2:25). Jésus‑Christ est notre évêque éternel dans les cieux.